DÉFINITION:

Une estampe est l’empreinte réalisée à l’encre sur un support souple: le papier à partir d’une matrice.
L’estampe se distingue donc de la peinture et du dessin du fait qu’elle est imprimée et peut donc exister à plusieurs exemplaires.
Elle est souvent synonyme de gravure,  Le mot estampe est toutefois plus générique que celui de gravure, car il comprend aussi les images imprimées par report ou par contact, sans qu’il n’y ait de gravure à proprement parler.
la gravure est une technique: graver c'est creuser ou inciser un matériau par diffèrent moyen afin d'obtenir une image.
je commencerais par l'EAU-FORTE.

EAU FORTE:

L’eau-forte est un procédé de gravure en creux sur plaque métallique.
En fait pour réaliser l'estampe il est nécessaire de créer des creux dans le matrice (cuivre , zinc..) afin que l'encre y soit piégée (gravure en creux)
En pratique: la plaque de métal est protégée par un vernis, ensuite avec une pointe sèche l'aquafortiste crée son dessin.
La plaque est placée dans le bain d'acide ( perchlorate de fer ) les parties non protégées (le dessin) sont creusées.
Il reste à enlever le vernis, encrer la plaque , ôter l'excès d'encre en "caressant la plaque".
Le papier est mis dans l'eau pour le rendre "amoureux" puis placé sur la plaque l'ensemble  passe sous la presse à graver;
L'estampe apparait , toujours avec émotion…

Galerie Eau forte

L'AQUATINTE:

De l'italien Acqua tinta
Cette technique est un dérivé de l’eau-forte qui permet d’obtenir une surface composée de points plutôt que de traits.
On dépose des particules de résine de colophane  sur la plaque, qui est ensuite chauffée pour les faire fondre et adhérer à la surface.
Cette fine poussière forme un réseau de petits grains, autour desquels l’acide pourra creuser.
Enfin, on dissout la résine et on encre la structure granuleuse creusée dans la plaque.
A l'impression, on obtient une surface constituée de points, similaire au grain du papier photographique
Cette technique est souvent employée en complément de l’eau-forte.
Avant la morsure on peut épargner certaines zones avec un vernis ( elles seront blanches)
Après la morsure on peut atténuer plus ou moins avec un grattoir et un brunissoir pour créer des zones grises ou blanches (voir manière noire)

Galerie Aquatinte

LE MONOTYPE:

Le monotype est une estampe obtenue par un procédé non-reproductible.
On utilise de l'encre, de la peinture et on peint sur un support qui passera sous le presse à graver.

Galerie Monotype


La LINOGRAVURE:

Sur une plaque de Linoléum on utilise des gouges et des canifs pour évider les blancs:
La linogravure est un type de gravure en taille d'épargne (à l'inverse de la gravure en creux, ici l'encre est déposée sur les zones épargnées )
La linogravure est proche de la gravure sur bois.
La linogravure est parfois nommée linoglyphie.

Galerie Linogravure

Le BURIN:

Autre technique de gravure en creux: le burin.
Difficile à manier, le burin requiert un long apprentissage.
Le burin est une tige d’acier de section carrée ou rectangulaire affûtée en biseau et montée sur un manche en bois.
Le burin permet d'inciser les lignes du dessin directement sur la plaque de métal.

le burin : Galerie Manière noire

La MANIÈRE NOIRE:

Ou Mezzo tinto
On utilise comme support une plaque de cuivre qui est travaillée sur toute sa surface (en croisant les passages) avec un Berceau afin de consteller la plaque de petits trous qui retiendrons l'encre.
Le résultat imprimé de cette première étape est un noir profond et velouté.
Ensuite, on peut revenir au blanc en aplatissant la grenure à l'aide d'outils comme le grattoir et le brunissoir. En pressant plus ou moins fort, le graveur atténue ou fait disparaître les grains de la plaque.

Galerie Manière-noire

Le CLICHE VERRE:

Sur le négatif ( plaque de verre ) on enduit d'encre et de poudre de céruse.
l'artiste dessine ensuite avec une pointe sèche.
le tracé obtenu passe sous l'agrandisseur du photographe.

Galerie Cliché verre

La POINTE SÈCHE:

La gravure à la pointe sèche consiste à tailler directement dans la plaque à l’aide d'une tige d'acier aiguisée, appelée pointe sèche.
Cette pointe ne creuse pas un sillon net comme le burin.
Par contre cette technique est plus aisée.
elle permet de creuser des plaques plus tendre que le cuivre comme le Rhodoïd.

Galerie Pointe sèche

AUTRE:

Bien d'autres techniques de gravure existent:
    •    la gravure sur bois,
    •    la xylographie,
    •    le pointillé ,
    •    la pyrogravure,
    •    la gravure au sucre,
    •    la manière de crayon,
    •    le vernis mou,
    •    le carborundum,
    •    le timbrage,
    •    la lithographie,
    •    le sérigraphie…
et d'autres restent à inventer !